32 jours sans FUMER ! Un bonheur !!!

Pas de solution… Autrement que par VOUS !

Quelque soit votre méthode pour arrêter de fumer, patch, vapoteuse, gomme à mâcher…
On en revient tous, à la même question : « En suis je capable ?? »
La réponse est simple : « Bien sur que OUI !!! »

Ensuite, lorsqu’on questionne sa PROPRE volonté, c’est seulement, à ce MOMENT précis, qu’on commence à DOUTER, et que l’on doit, pourtant, se poser les bonnes questions, vis à vis de notre tabagisme .
Il VOUS faut trouver la méthode qui vous fera décrocher… SANS EFFORT et surtout, et avant tout…
POUR VOUS !

32 jours sans tabac…

Trouvez vos propres aides, pour en finir avec cette habitude…

Personnellement, j’en suis à plus d’un mois sans tabac…
Mon moyen : La vapoteuse.

Je veux qu’elle RESTE, un moyen de ne plus fumer, mais aucunement, pour être un remplaçant à la clope…

On en revient, toujours, et inéluctablement, SUR CE VOUS VOUS SOUHAITEZ, à VOUS

Posez vous les bonnes questions, vis à vis de votre addiction ! (En définitive)
Tabac, alcool… Ou autres !
C’est à VOUS de gérer tout cela, et pas aux autres qui vous entourent…

Arrêtez de fumer !JE ME REDECOUVRE !!!

Perso, j’ai économisé 312 € en un mois…
Et je le vois, en réel, sur mon compte bancaire…
Mais surtout… 800 cigarettes que je n’ai pas fumées…

Je n’ai pas de réponse pour VOUS
C’est à VOUS de voir, ce que vous vous souhaitez…

Moi…
J’ai seulement trouvé le chemin de ne PLUS devoir fumer pour en terminer avec cette plaie (Dans tous les sens du terme)
Cela a réussi pour moi, alors à vous de voir quel est votre moyen d’en finir avec cette connerie… Qu’est le tabac !

EN TOUT PREMIER LIEU…
Estimez vous, avant tout, comme NON FUMEUR
Et vous n’aurez, alors, aucune difficulté à arrêter de fumer (Tout est dans la tête)…

Si fumer était une nécessité, nous serions né, vous comme moi, avec une clope dès notre première minute en ce monde…
Vous savez bien que ce n’est pas le cas… On nous pousse, juste à crier (Symbole de la vie) à ce moment là !!!

Alors ???
Que faîtes vous avec une clope au bec, en me lisant…???

Vous n’avez aucunement besoin de fumer !!

J’utilise l’application QUIT NOW PRO (Version payante – Photo ci-contre, lien ci-dessous), cette application m’a beaucoup aidé à décrocher, mais elle n’est pas essentielle pour autant…
A vous de voir !

>> QUIT NOW (Android – Google Play)

 

Mon chat… GIZMO est son nom !

17 Juin 2011…

Gizmo est entré dans ma vie ce jour là, c’était un vendredi soir.
A l’époque, je n’étais absolument pas sur que cela allait le faire. Je n’avais jamais eu d’animal domestique auparavant. Il est le premier.
Je savais que j’en prenais pour une dizaine d’années, avec toutes les contraintes que cela allait m’amener, mais j’étais loin de m’imaginer tout ce qu’il a pu m’apporter depuis.
Clairement, à l’époque, je ne voyais que le côté « contraintes » que m’imposait le fait d’avoir un chat, ou un animal en général…
J’avais craqué, le jour où une collègue de bureau montra à tout le monde une vidéo de sa dernière portée, afin de pouvoir éventuellement les placer.
Il ne lui restait qu’un mâle, et il fut pour moi…
Il est né le 30 Avril 2011 (Il vient tout juste de fêter ses 7 ans… Déjà !!)

Pourquoi Gizmo ?

Lui trouver un nom, ne fut pas chose difficile.
En effet, dès sa première nuit, je souhaitais qu’il s’habitue, déjà, à dormir dans son coussin, seul, dans le salon. Je ne le voulais pas de lui dans mon lit, à cause, principalement des poils, car il en perd énormément. Habitude qui, aujourd’hui, ne lui pose dorénavant plus de problème.
Par contre, les premières semaines, chaque matin, je retrouvais un bazar sans nom dans le salon. Le petit père s’en donnait à coeur joie, pendant mon sommeil… Tantôt le ficus renversé, tantôt une bougie griffée et en morceaux…
Bref, ce bazar quasi-quotidien m’a fait repensé au film « Gremlins » dont le principal personnage est Gizmo, gentil monstre à poil, pouvant devenir intenable après minuit !!!

7 ans ensemble… Déjà !

Les années passent, et nous en avons vécu des choses tous les deux. Et, en définitive, je dois bien avouer qu’heureusement il a été là, à certaines périodes de ma vie, comme au décès de mon père, ou encore, plus récemment, mon déménagement à Montpellier. Déménagement d’ailleurs qu’il a assez mal vécu, en restant prostré, pendant plus d’une semaine, il était compétemment perdu et apeuré de ce changement d’habitation aussi brutal, autant que pour lui que pour moi, en définitive.
Mais, en somme quel bonheur que de le voir chaque jour, de discuter un peu avec lui, quand vient l’heure de lui donner à manger, ou encore de le voir prendre son pied au soleil du Midi, s’étalant de tout son long les pattes levées au ciel !

Ha ! Mon Gizmo….
Que je suis heureux de t’avoir dans ma vie. Il n’y a pas de meilleur maître que toi pour m’enseigner qu’il faut absolument profiter du moment PRESENT…
Le bougre a son caractère, mais j’en ai un aussi bien affirmé. Et à force de se côtoyer, il suffit d’un seul regard, pour qu’il comprenne ce que je veux, ou que je ne veux pas, qu’il fasse.
Je pense pouvoir dire que j’ai un chat heureux. En tout cas, une chose est certaine. Je ferai n’importe quoi, pour qu’il le soit et le reste jusqu’à son dernier souffle de vie.

PHOTOS

(Cliquer sur les miniatures pour agrandir les photos)

Gizmo à deux mois ! Gizmo à deux mois ! Gizmo à deux mois ! Gizmo à deux mois ! Gizmo à deux mois ! Gizmo à deux mois !
Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui ! Gizmo aujourd'hui !

Un Breton à Montpellier !

Tout a commencé le 17 Septembre 2017…

Je m’en souviens encore, c’était un Dimanche, j’avais pris mon train de Rennes au petit matin, pour arriver à Montpellier vers les 15h de l’après midi.
A l’occasion d’une opportunité professionnelle qui s’est présentée sur Montpellier, mon ex-employeur m’avait invité à y passer deux jours, tous frais payés, afin que je découvre la ville, et l’environnement de travail de mon futur poste.
Dès ma descente de train, je fus conquis par cette ville. Par ces monuments de vieilles pierres, qui me rappelaient un peu le centre de ville de Rennes. Et bien que le soleil fut timide lors de ce séjour, au terme de celui ci, je suis remonté à Rennes, avec un grand sourire, et plein d’espoir, de vivre enfin une nouvelle aventure dans le Sud de la France.
Le 1er Octobre 2017, j’emménageai dans mon nouveau logement à Montpellier, avec meubles et chat.

Depuis…

Les choses ne se sont pas passées exactement comme j’avais pu l’imaginer lors de ma première venue en Septembre dernier.
Après une intégration sociale et professionnelle difficile, une mélancolie et une solitude que je n’avais pas anticipée. Beaucoup d’évènements se sont succédés, au fil des mois, tout en me démontrant, à l’époque, que j’avais, sans doute, fait une belle erreur d’avoir quitté ma Bretagne natale, où j’y avais toujours vécu et travaillé…

Aujourd’hui…

Les choses se stabilisent, la confiance en moi est revenue, de nouveaux projets fourmillent dans ma tête, et surtout, j’aime toujours cette ville, où j’y ai aujourd’hui, amis, et connaissances.
Le passé, les regrets, les amertumes,  s’effacent, désormais, petit à petit, pour faire place à un présent plus serein et optimiste.

Mais alors, pourquoi ce blog ?

Tramway à Montpellier - Parvis Gare SNCF St RochTout d’abord, il me fallait planter le « décor »… Ce qui est fait.
Ensuite, ce blog se raconte au PRESENT. Je ne reviendrai pas ici, sur ce qui a pu se passer ces derniers mois, c’est inutile, et complétement stérile. Ces évènements ayant été assimilés et compris pour ma part.
Cependant, certains épisodes de l’époque sont toujours d’actualité, et n’ont pas encore trouvés de véritable conclusion à aujourd’hui.
En tout état de cause, je n’y reviendrai pas en détail, mais juste assez, néanmoins, pour aiguiller votre compréhension.
Ici, vous retrouverez donc mes tranches de vie, mais aussi, également, mes passions, mes humeurs etc…
En tout cas, l’excitation de vous narrer, ces prochains jours, tout ceci, est bien réelle. J’espère que vous y prendrez goût tout autant que moi, au fil de mes publications.
En attendant, je vous souhaite la bienvenue sur ce modeste espace numérique…